Image
Top
Navigation
22 janvier 2015

En route pour Salta…

Partagez-moi ! Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestGoogle+

Avant d’arriver à Salta où les parents d’Erwan et la mère d’Eva doivent nous rejoindre, nous allons passer 4 jours à sillonner les plaines et les vallées du nord de l’Argentine.

Le long de la fameuse route 40, nous parcourons encore une fois des paysages à couper le souffle. Nous sommes seuls à rouler sur l’asphalte, empruntant une trajectoire rectiligne, sous une chaleur écrasante… Sous nos yeux défilent des kilomètres de terre plate, aride et rouge, avant de prendre de la hauteur et de découvrir de nouvelles formations. Nous décidons de nous arrêter au parc Ischigualasto (Valle de la Luna) et de ne pas faire le parc Talampaya par manque de temps. Les distances sont longues, bien plus longues que prévue dans ce grand pays qu’est l’Argentine.
La visite du parc Ischigualasto, nom quechua qui signifie « où se pose la lune », nous fait remonter quelques 200 millions d’années en arrière. Une plongée dans le temps et la découverte des différentes strates géologiques qui ont laissé place à un paysage somptueux, aux couleurs rougeoyantes.

Après avoir passé la nuit dans une ville perdue en plein desert, et se serrant à 4 dans deux lits simples et en ayant fait du camping dans la chambre, nous repartons le lendemain vers Cafayate en empruntant la route de la Valle de Calchaquies. On traverse des villages enfouis, des villages typiques de la région, des cimetières perdus au milieu de rien, des étendues de cactus à n’en plus finir, des étendues de fleurs jaunes à n’en plus finir, des montagnes aux milles couleurs… Tout énumérer nous serait ici impossible tant les souvenirs qui se mêlent sont multicolors.
On fini par arriver à Cafayate, petite ville connue notamment pour ses vins et ses nombreuses bodega. On ne va pas manquer à l’appel pour la visite de la petite bodega Nanni, une des seule se situant au centre ville. Et ce qu’on ne manquera pas non plus, ce sont les fameuses Helados de Miranda, une petite mamie qui fait ses glaces de façon artisanale, et pas n’importe lesquelles… Des glaces au Torontes et au Cabernet, les deux cépages les plus répandus de la région. On peut vous dire qu’elles valent le coup !
On passe la nuit au camping de Cafayate, avant de partir le lendemain pour Salta pour y retrouver nos parents ! Une vraie joie !

Partagez-moi ! Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestGoogle+

Laisser un commentaire

Posté par

Categories