Image
Top
Navigation
5 décembre 2014

Portrait #7 / Victor

Après une première journée avec un jeune guide manquant encore de professionnalisme, nous nous greffons le lendemain à un groupe qui sera guidé par Victor.

On passera une de nos meilleure journée bolivienne jusqu’ici, entre spéléologie, peintures rupestres et paysages somptueux. A la fin de la journée, nous lui demandons s’il peut nous faire une seconde visite, et le RDV est prit pour 8h jeudi matin.

Victor est un homme qui au premier abord paraît timide, en retrait. Mais derrière ce visage mystérieux se cache une personnalité drôle et attachante. Ce guide de  27 ans exerce son métier depuis 14 ans déjà. Il est à l’origine de la fondation de l’association de guide de Torotoro, créée en 2001. Depuis cette date, il y a obligation d’entrer dans le parc accompagné d’un guide. Du haut de ses 13 ans, avec 15 autres volontaires, une coopérative a été créée pour faire marcher l’économie locale et protéger le parc national.

C’est avec passion qu’il nous explique l’histoire du lieu, les traces de dinosaures, les formations géologiques, les fossiles marins de 350 millions d’années… Ses connaissances, il les a acquises en premier lieu grâce à des guides plus expérimentés que lui, puis par des professionnels archéologues, paléontologues… venus à Torotoro pour y faire des recherches.

Torotoro-094

Torotoro-098

Aujourd’hui, c’est lui qui transmet son savoir dans des ateliers crées par l’association pour former d’autres guides. Ils sont 45 exerçant dans la région, et une des conditions pour devenir guide est d’être originaire de Torotoro. Une bonne manière de faire marcher l’économie.
D’autres projets sont en cours de conception, comme celui de créer un mirador pour observer les condors ou encore de faire de la location de VTT pour arpenter les environs. Le tourisme se développe peu à peu dans cette magnifique région encore bien préservée.

Au cours d’une discussion, Victor nous demande si nos croyances sont portées vers la bible ou vers la théorie de l’évolution. Ce père d’une petite fille deux ans venant d’une fraternité de 8 enfants n’est pas marié, ce qui est une chose rare dans le pays. Mais il ne croit pas beaucoup en la religion, la science lui apporte plus de réponses !

Nous nous saluons pour se dire au revoir. Nous garderons un souvenir magique du parc de Torotoro, et on le doit beaucoup à Victor !

Laisser un commentaire

Posté par

Categories

Portraits