Image
Top
Navigation
16 janvier 2015

Familia, vino y montaña: bienvenido a Mendoza!

Partagez-moi ! Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestGoogle+

Départ vers 10h pour franchir la frontière argentine !

SantiagoMendoza. Entre les deux, il y’a la cordillère des Andes à franchir. 2h de route sinueuse avant d’atteindre le col. Les derniers kilomètres sont impressionnants, la route serpente à 180° dans les montagnes avant d’arriver au poste frontière. Et là, c’est 2h30 d’attente interminable….
Une longue file de voitures est déjà formée, tout est scrupuleusement vérifié, avec l’ouverture du sac pour chacun des passagers…

Un premier pas en Argentine

4h après nous arrivons à Mendoza. Ça grouille de partout dans le terminal, on le traverse de long en large pour chercher le bus qui nous mènera au Clos de Chacras. On doit y retrouver notre couchsurfeur pour qu’il nous donne les clés de son appartement.
On quitte le centre ville, on quitte les quartiers pavillonnaires. Bientôt, on se retrouve entourés de champs… la nuit commence à tomber lorsque l’on arrive dans une petite agglomération où le chauffeur nous fait signe de descendre.

Nous rejoignons notre couchsurfeur à son lieu de travail (restaurant de luxe au sein d’une propriété viticole).  Il nous donne les clés et nous indique le trajet jusqu’à son appartement : il faut faire demi-tour et refaire le chemin en sens inverse… 1h30 de transport pour arriver chez lui à l’autre bout de Mendoza. Il est 22h, on touche le fond.
On s’installe à l’arrêt de bus, une boulangerie encore ouverte, on fait le plein et on attend.
10 minutes s’écoulent et là, une vielle jeep décapotable s’arrête et recule vers nous. Au volant, un jeune de 30-35 ans nous propose de nous déposer quelque part.
On le regarde surpris par cette spontanéité, mais on n’hésite pas une seconde, on saute sur l’occasion !

Nous voilà à l’arrière de la vieille jeep des années 50, assis sur nos gros sacs à parcourir Mendoza !
On s’arrête chez lui récupérer des affaires, puis on passe prendre son ami photographe, et il finit par nous déposer au pied de l’appartement de notre couchsurfeur ! A ce moment là, ils nous proposent d’aller boire un verre avec eux. On hésite, il est 23h, on est épuisé… Et tant pis, c’est pas tous les jours qu’on est à Mendoza et qu’on nous propose une soirée avec des gens adorables rencontrés sur la route ! Et l’état de l’appartement dans lequel on va dormir nous pousse encore plus à accompagner nos amis… Une odeur de croquette de chat et de renfermé, des couteaux et des affiches inquiétantes aux murs, des peluches de poussière au sol, un matelas imbibé d’une couleur rouge sang… On retourne vite à la jeep, on monte dedans et c’est parti !

On se retrouve en terrasse d’un bar hippie-branché à boire des grands litrons de bière avec leurs amis rejoins sur place ! L’un d’entre eux nous propose d’enchainer ensuite dans un bar de tango. Ça y’est nous revoilà reparti dans la jeep, on se serre comme on peut, on échange cigarettes et bières pour se retrouver dans un local resté dans le jus des années 60. Un des endroits qui serait très à la mode dans notre Paris bobo 11éme 😉
On s’installe. Devant nous, un pianiste et une violoniste nous bercent au son d’une musique nostalgique et rythmée sur laquelle un couple danse le tango. La magie s’opère, on bascule dans un autre univers. On s’enivre, on oublie le temps qui passe. C’est à reculons que nous rentrons à 2h, afin de ne pas inquiéter notre couchsurfeur.

C’est Ulysse, notre « jeeper » qui nous dépose chez nous (enfin chez notre couchsurfeur !), sa gentillesse nous laisse pantois, on se dit au revoir en le remerciant plusieurs fois.
Et nous voilà par terre dans la chambre glauque à souhait avec une odeur de rat mort, on se fait des films sur notre couchsurfeur mais on s’endort en rêvant de notre soirée passée.

Demain, Thoma et Agathe arrivent. L’excitation monte ! On passe la journée à chercher une voiture de location… Ce qui s’avère finalement beaucoup plus compliqué qu’on ne le pensait. On fait toutes les agences de la ville et on décide d’attendre Thoma et Agathe pour prendre une décision avec eux.
Le soir, resto pizza populaire dans le centre-ville. On discute avec un couple de retraités pendant une bonne partie du repas et ils nous invitent même chez eux à Buenos Aires. Décidément l’Argentine est remplie de surprises ! Nous rentrons, avec peu d’envie… mais demain une livraison au terminal de bus nous attends ! Impatience… Que c’est étrange de se dire que Thoma et Agathe seront bientôt devant nous en Argentine pour partager un bout du voyage avec nous !

Un deuxième en famille

RDV à 8h30 au terminal de Mendoza. On arrive un peu en avance, on s’assoit sur un banc en face de l’office du tourisme . Eva ne tient plus en place, vite que le bus arrive ! Vers 8h15, on voit arriver deux silhouettes connues vers nous ! Il nous faut une demi-seconde pour réaliser, et on se saute dans les bras ! Quelle joie de les retrouver là 😉
Au cours des premières minutes on a du mal à s’en rendre compte, de les voir là, dans notre monde, dans ce monde du voyage que l’on s’est approprié… Mais très vite on se raconte nos aventures, heureux d’être tous ensembles !
En avant pour le AirBnB, Javier doit nous accueillir à 10h. Arrivés devant la porte, un couple de brésiliens et Javier nous accueillent et nous installent dans la bonne humeur ! Javier nous explique qu’il n’y a rien à faire ne ville le dimanche, et nous emporte avec lui pour une après midi typique ! Nous voilà embarqués dans ces micmacs à prendre un bus et puis finalement non, un taxi puis une voiture avec des amis… bref on se retrouve avec sa bande de pote au bord d’une rivière à boire des bières et manger des empañadas !

Après 3-4h, on décide de rentrer en stop avec Thoma et Agathe… Et encore une fois, quelle étonnante rencontre ! Un couple adorable qui quelques jours plus tard voulait nous inviter pour l’apéro, et nous offrir un cadeau en souvenir de l’Argentine…

Un troisième en bicyclette !

Après quelques galères pour trouver la voiture de location à des prix abordables, on décide de décaler notre road trip pour profiter de Mendoza et des ses alentours.
A une heure de bus vers la sortie de la ville, nous partons pour louer des vélos. C’est parti pour la route du vin ! On commence par une boutique dont les vins ne sont pas exceptionnels mais les 4 verres de dégustation (bien remplis) à 11h du matin font leurs effets ! On enchaine avec deux autres bodegas, et à la dernière on fini par s’endormir dans des gros canapés face aux vignes… On à bout, on décide que ça sera la dernière !

On aura été un peu déçu par les paysages et le contexte… On pensait faire du vélo au milieu des vignes mais on s’est retrouvés à pédaler dans un quartier sans intérêt avec de axes routiers tout autour des vignes… L’urbanisation casse un peu le charme du parcours mais on a quand même passés une bonne journée (merci le vin !)

Partagez-moi ! Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestGoogle+

Laisser un commentaire

Posté par

Categories